Pour Frank Fenner et d’autres scientifiques reconnus comme Paul Crutzen, prix Nobel de chimie, la Terre est entrée dans une nouvelle époque géologique, l’Anthropocène, depuis 1800 avec la […]

fiche * anthropocène



site welcome to anthropocene

Pour Frank Fenner et d’autres scientifiques reconnus comme Paul Crutzen, prix Nobel de chimie, la Terre est entrée dans une nouvelle époque géologique, l’Anthropocène, depuis 1800 avec la révolution industrielle et l’exploitation massive des combustibles fossiles. Cette nouvelle époque géologique succéderait à l’Holocène débuté il y a dix mille ans.

Bien que non officielle sur l’échelle des temps géologiques, l’Anthropocène a été admis dans la terminologie scientifique et correspond au moment où les Hommes ont pu rivaliser avec les forces de la nature dans la capacité à modifier l’écosystème de la Terre.

Source : « Il est déjà trop tard » : l’espèce humaine devrait s’éteindre ce siècle (www.notre-planete.info)

Bienvenue dans l’Anthropocène (www.notre-planete.info)

Welcome to the Anthropocen, a planet transformed by humanity

la collection Anthropocène des Editions Le Seuil
(février 2014 : 3 ouvrages, dont celui ci-dessous et Les Apprentis Sorciers du Climat, de Clive Hamilton – reste un 3e que je découvre > Toxique Planète, de André CICOLELLA

25 octobre 2013, article (interview) paru dans Libération à l’occasion de la sortie, le 10 octobre, du livre ‘L’Evénement Anthropocène’ de Christophe BONNEUIL et Jean-Baptiste FRESSOZ (Ed. du Seuil)

bonneuil et fressoz l-evenement anthropocene

> «L’anthropocène, une révolution géologique d’origine humaine» (journal Libération ‘en ligne’, 25 octobre 2013)

La thèse la plus acceptée par les scientifiques – celle de Crutzen – fait débuter l’anthropocène au début de la révolution thermo-industrielle, c’est-à-dire symboliquement en 1784, date du brevet de Watt perfectionnant la machine à vapeur. C’est aussi la périodisation la plus pertinente pour les historiens car, comme l’a montré Kenneth Pomeranz, c’est justement au tournant des XVIIIe et XIXe siècles que se produit la «grande divergence», où la Grande-Bretagne, grâce aux «hectares fantômes» du charbon et du Nouveau Monde (coton, sucre, bois…), surmonte une crise des ressources (bois, alimentation…), qui est source de tensions sociales. Elle écrase alors les autres pays, et notamment la Chine, en déployant son hégémonie à travers le monde et inaugurant un modèle économique intensif en capital et en énergie. Depuis, ce modèle s’est mondialisé et le tableau de bord des indicateurs de l’emprise humaine sur la planète – climat, biodiversité, cycle de l’azote, du phosphore et de l’eau, démographie urbaine, consommation de papier, barrages, déforestation – a viré au rouge.

> sur le site de la Fondation Nicolas Hulot, reprise du descriptif des Editions Le Seuil

(mise à jour 14 janvier 2014)

Je me suis acheté ce livre et mes notes de lecture seront rassemblées dans un billet spécifique > l’événement Anthropocène * livre



Un commentaire sur “fiche * anthropocène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *