Dans la série des grands dossiers, comment ne pas mentionner cet ensemble (je ne peux pas appeler ça un ‘écosystème’ !!) nébuleux qui tout récemment est passé sous […]

Monsanto & écocide



Dans la série des grands dossiers, comment ne pas mentionner cet ensemble (je ne peux pas appeler ça un ‘écosystème’ !!) nébuleux qui tout récemment est passé sous la coupe de l’industrie pharmaceutique : Monsanto ? Surtout qu’a lieu ces jours (ce week-end ! 15-16 octobre 2016) le ‘faux’ procès pour écocide contre ce monstre agrochimique qui détruit la vie (‘biocide’, c’est moi qui invente).

article dans Le Temps (Suisse), jeudi 13 octobre 2016 : Monsanto est-il coupable d’«écocide»?

Nous rejoignons ici d’autres dossiers de fond traités sur Vivre Nature, tellement cette pieuvre essaime (pardon, amies abeilles….) la mort dans tous les domaines, dans chaque besoin vital de notre espèce : le sol pour commencer, donc l’agriculture, les semences, le cycle de l’eau, la biodiversité, la pollution au sens strict (le déversement dans l’environnement de matières nuisibles, car insuffisamment testées ou carrément désapprouvées par la communauté scientifique, même partiellement). Tout cela a un impact sur des domaines essentiels à notre VIE : la santé, l’alimentation, l’habitat qui est notre principal environnement !

Ce tribunal sera RETRANSMIS EN DIRECT sur le site organisateur, c’est une véritable opportunité de mouvement citoyen, notre participation est demandée et nous avons l’occasion de montrer notre multitude à désapprouver très fortement le manque de transparence, le manque d’écoute des populations concernées, le manque de conscience et de remise en question pour le bien de notre espèce, etc etc.

Son but est de faire évoluer le droit international en matière d’environnement.
10 frs le sachet d’air

Le but n’est pas de procéder à un lynchage populaire: ce procès ne sera pas seulement celui de Monsanto, mais plus globalement celui de l’agriculture industrielle. Ce type d’agriculture pollue, contribue au réchauffement climatique et au déclin mondial de la biodiversité, il occasionne des violations des droits humains. Malheureusement, ces agissements sont encore mal reconnus par le droit international et font rarement l’objet de poursuites. L’objectif du tribunal est d’identifier les lacunes du droit par rapport à ce type d’atteintes à la planète, tout en sensibilisant le plus large public à ces problématiques. (…)

Nous souhaitons en effet que la CPI s’empare de l’écocide en tant que cinquième crime international contre la paix, en plus des quatre autres déjà reconnus: crime contre l’humanité, crime de guerre, génocide, et crime d’agression.

(source : https://www.letemps.ch/sciences/2016/10/13/monsanto-estil-coupable-decocide)

Dans cette rubrique, nous nous intéresserons donc uniquement à la notion d’écocide, avec le cas d’école (study case) Monsanto. Une recherche ici sur Vivre Nature avec ces mots-clés vous permettra de remonter dans les ‘archives’, pas très nombreuses encore au demeurant…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *