([lastupdate]) Dans le cadre de la formation que je suis actuellement à l’Institut de biologie de l’Université de Neuchâtel (pour plus d’infos > à propos), je vais réaliser […]

travail de recherche * genèse



forets debardage cheval 1

([lastupdate])

Dans le cadre de la formation que je suis actuellement à l’Institut de biologie de l’Université de Neuchâtel (pour plus d’infos > à propos), je vais réaliser un travail de recherche entre septembre 2014 et juin 2015. J’en suis donc actuellement aux prémisses et aux tâtonnements quant au choix du sujet de recherche.

Je fais des recherches sur le net, je suis mon intuition et mes goûts, mes attirances. J’essaie aussi de ne pas voir trop grand, parce que je me connais un peu maintenant !

Etant donné que le module de formation auquel je participe est celui de l’environnement naturel, par distinction avec l’environnement rural et l’environnement urbain – les deux autres modules enseignés dans ce Master universitaire – je dois choisir une problématique qui touche prioritairement à l’environnement naturel, donc qui ne porte ni sur les terres cultivées, ni sur les agglomérations d’habitations et d’industries. D’autre part, je suis en Suisse et je ne peux donc travailler sur le sujet de la mer et des océans, sauf peut-être si je trouve un mécène qui me permettrait de me rendre sur le terrain ^^ !

Voici donc les pistes qui me tentent tout particulièrement :

  • l’apport du cheval dans la protection des sols forestiers
    c’est-à-dire toute la problématique de la mécanisation dans l’exploitation forestière, mécanisation qui a un impact non négligeable sur l’équilibre naturel des sols, et l’apport bénéfique de la traction animale dans la préservation de ces sols et de l’écosystème forestier
  • les abeilles
  • le potentiel de remédiation écosystémique par la réintroduction d’organismes vivants (animaux ou plantes)
  • la lutte biologique

Il va sans dire – étant donné mon amour pour le cheval – que c’est sur la première piste que se concentrent actuellement mes recherches. Et c’est là que j’ai besoin de vous ! Ou, autrement dit, si vous avez des connaissances à ce sujet ou si vous venez à découvrir des informations en lien avec le débardage forestier et le cheval, merci de m’en faire part, en commentant cette publication ou sur le billet que je vais construire avec les infos déjà en ma possession (lien à venir) ou encore sur la page Facebook de Vivre Nature.

Ce serait top ! Vous êtes des Anges !
Tita, 9 décembre 2013

(mise à jour début 2014 sur des idées et des intuitions)

  • les ruisseaux et rus du Jura : situation
  • l’écopsychologie ou quelque chose dans ce goût-là
    voir à ce sujet les billets sur mon blog perso, La Saint Chronique, consacré à l’article de Joanna Macy (1995), Working through environmental despair
    et mes premières recherches sur le sujet
    écrire un billet sur les réflexions et intuitions qui me traversent et dont je suis bien consciente qu’elles sont à la croisée des sciences humaines et des sciences de l’environnement et des politiques environnementales
    > écopsychologie * 1ères notes
  • je n’ai pas envie de faire trop dans les sciences humaines, c’est d’ailleurs ce qui me dérange dans le concept d’écopsychologie … je ne suis pas du tout sûre d’avoir envie de faire de la psycho ! par contre, de l’anthropo ou de l’ethno ou, ce qui me titille depuis quelques jours, le « système Terre »
    > les changements de paradigmes
    > les controverses ( ?)
    > passer de l’approche cartésienne à une approche résolument holistique … aller puiser dans mon expérience de l’holisme (philosophie, ontologie) – cela fait des années que l’intuition du ‘corps Terre’ est apparue en moi … une vingtaine d’années, en tout cas ! – pour explorer, prolonger, développer les/mes connaissances des ‘écosystèmes entre eux’, de l’imbrication étroite et riche d’échanges des -sphères du ‘système Terre’, de la double dynamique des écosystèmes (Lindemann, 1942) et de l’hypothèse Anthropocène
    > retrouver les références aux sciences de ce ‘système Terre’ dans mes dernières lectures > Evernote ?
  • environnement naturel ? ah bon … où ça ?
    > livre L’Evénement Anthropocène, p. 26 : en comptant les biomes partiellement anthropisés, on considère qu’aujourd’hui 83% de la surface émergée non glacée de la planète est sous influence humaine directe.
    > dans ce livre, cette info renvoie à une note mentionnant un article de Erle Ellis, ainsi que la suivante qui est un lien internet > ‘Anthropogenic biomes’ http://www.eoearth.org/view/article/51cbecf17896bb431f68ea06/
  • le marché carbone et la financiarisation de notre environnement
  • la bio-ingénierie (geoengineering en anglais)
    Mains Tenant les gens préfèrent ne pas croire ce qu’ils voient … nous manipulons nos propres souvenirs et nos propres représentations intérieures pour intégrer le ciel tel que nous le voyons parfois aujourd’hui (cf photo de la publication précédente intitulée ‘vous doutez encore ?’), de l’intégrer donc au ciel de notre enfance … nous préférons ne pas nous confronter à la réalité et modifions en conséquence nos repères de valeurs, surtout quand il s’agit de nos sens (vue, odorat, goût) qui ont un rôle moins conscient, une fonction moins évidente dans notre rapport au monde.

 

 



2 commentaires sur “travail de recherche * genèse

  1. coucou Tita !
    Alors, je ne sais pas en quoi et comment ça pourrait t’aider MAIS !!! C’est rigolo car la semaine passée, ou celle d’avant, bref, j’ai parlé avec un ami de mes parents qui m’a dit que son père faisait cela avec son cheval… bon à l’époque hein ! et ne le fait plus actuellement, surtout que le vieux monsieur doit approcher les 80-90 ans. Mais il a toute sa tête. Et c’était super intéressant rien que d’écouter son fils me raconter ce cheval qui tirait des troncs … en haut de la pente !!! il remontait les troncs ! et adorait ça ! bref, voilà voilà… si tu dois faire un historique ça pourrait être intéressant d’avoir un témoignage. gros becs

    1. Merci Marionnette !!!
      Ce serait vraiment chouette en effet si je pouvais avoir les coordonnées de ce monsieur. J’ai quelque part un article d’un monsieur pas tout jeune qui fait ça (ou faisait ça), je crois dans le canton de Neuchâtel. Peut-être est-ce lui ? Je vais faire mes recherches (dans mon bordel numérique !!) et préparer le billet dont je parle à la fin de cette publication.
      Belle journée à toi ! Big Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *